CREVIC A TRAVERS LES SIECLES



Ce village bâti à l’époque gallo-romaine s’appellera successivement CRESSENVISCUS, CREVIACUS, CREVY ; son principal hameau GRANDVEZIN, GRANDISVICINUS, GRANDUFSIN, GRANVEXAIN.


XIIIème Siècle

  1. Premier écrit concernant CREVIC, le Duc de Lorraine, Ferry II, reconnaît les droits du chapitre de Remiremont sur le ban de Crévic.


XIVème Siècle

  1. Le prieur de Saint-Don est condamné à restituer au chapitre les 2/3 des grosses et menues dîmes de la saison de ‘’viaux’’ situés à Crévic.

  1. Acensement (location) par le chapitre de ¼ du moulin d’Aulne aux habitants pour 2 florins d’or par an.

  1. Le Chapitre pour 2/3, le curé du village pour 1/3 s’engagent à fournir aux habitants les bêtes mâles (taureaux, verrats, béliers).

  1. Le 27 Septembre, le prieur du Léomont acense aux habitants de Grandvezin et à un habitant de Crévic une pièce appelée le Pré aux moines sise sous le Petitvezin.

  1. Une charte est accordée aux habitants.


XVème Siècle

1450 – 1500  Origine du Cœur de l’église et de la sacristie.


XVIème Siècle

  1. Le 5 Avril, fondation d’une chapelle dédiée à Notre-Dame de Pitié.

  1. Le 21 Septembre, François MALCREC, Seigneur de Crévic, est anobli par le Duc Antoine de Lorraine.

  1. Wary de Lucy, Seigneur de Dombasle, fonde 2 bourses au collège de la Mouche à Paris pour entretenir, pendant 8 années, 2 enfants pauvres nés au ban de Crévic.

  2. Nouvelle fondation pour 5 filles pauvres de ces Villages.

  1. Jean de Thuillières, Sieur de Montjoie, devient Seigneur.

  2. Henri II, Duc de Lorraine, revenant du siège de Metz, s’arrête à Crévic.

1562 – 1567 / 1575 – 1587 / 1590 – 1591 Les guerres de religion : six passages dévastateurs des mercenaires.

  1. Premier registre d’état civil dans la commune (difficile à déchiffrer) ; le précédent a été détruit.

  1. Prévoté et baillage de Nancy.


XVIIème Siècle

  1. Construction du Moulin de Moulnot.

  1. François GUERARD devient seigneur.

  1. La peste à Crévic, le ban passe de 256 feux à 20, le village n’a plus que 10 habitants. Pendant la guerre de trente ans, la statue de Notre-Dame de Pitié est conservée au domicile de Philippe SIMONIN, ensuite il décide la construction ver 1570 d’une petite chapelle à la place d’une croix de mission sur la route d’Haraucourt

  1. Date approcimative de la destruction de Petitvezin qui ne sera pas reconstruit.

  1. Didier SIMON, échevin de Grandvezin, est inhumé dans la chapelle Saint Sébastien, à l’intérieur de l’église.

  1. Arrêt de la Chambre Royale de Metz. Le Ban de Crévic est la possession de l’abbaye de Remiremont en partage avec les marquis de Bassompierre, de Blainville, de Coublans, de Lamberti et les sieurs Hautois de Malclerc.


XVIIIème Siécle

  1. 77 Habitants.

  2. Recensement des biens appartenant à la paroisse, soit 24 jours de terre et 15 fauchées de prés (1 jour = 1 fauchée = 20 ares)

  1. Le Chapitre condamne les particuliers à faire démolir leur pressoir ; seuls les pressoirs banaux doivent être utilisés. Le 7 juin, acte de partage du bois entre Crévic et Grandvezin pour 2/3, 1/3.

  1. Décès de Dominique SIMONIN, né en 1663, inhumé dans l’église (inscription côté gauche en entrant dans le vestibule).

  1. Le village dépend du baillage de Lunéville. Du 29 mai jusqu’au 14 Novembre, reconstruction de la nef et de la tour de l’église (pose de la première pierre scellée sous le porche).

  1. Arrêt du conseil de Lorraine, le curage du Sânon devra être effectué périodiquement pour éviter les débordements d’été surtout avant la fenaison.

  1. Décès de François SIMONIN, maire du Ban de Crévic (plaque à l’intérieur de l’église, côté droit).

  1. Crévic devient chef-lieu de canton comprenant Antlupt, Hudivillers, Flainval, Sommerviller, Drouville, Courbesseaux et Maixe.


XIX Siècle

  1. 640 habitants.

  1. Le 20 Janvier, au déclin de l’Empire, une patrouille de 300 lanciers polonais et hongrois arrive à Crévic. Les habitants sont rançonnés et dévalisés. Le 8 Février, c’est le tour de 400 à 500 grenadiers russes qui cantonnent 2 jours à Crévic.

  1. 693 habitants.

  1. 770 habitants.

1855 Epidémie de fièvre typhoïde, puis de choléra (35 victimes).

  1. 744 habitants.

  1. Construction du château ordonnée par Albert SAULNIER de FABERT, gendre de Gonzalve de GRIMOULT de VILLEMOTTE.

  2. 710 habitants.

1870 – 1871 pendant la guerre, 60 habitants sont atteints de variole noire et de thyphus.

  1. 803 habitants.

  1. Installation et bénédiction des 3 cloches de l’église.

  2. 834 habitants.

  1. 909 habitants.

- établissement d’une saline à Crévic

- transfert du poste de douane de Drouville à Crévic.

1886 1056 habitants.

  1. Construction de la grande chapelle.


XXème Siècle

  1. Le 22 Août, destruction du château Lyautey et incendie du village par les allemands : 10 civils tués, 92 maisons incendiées pour une occupation de 3 jours.

  1. Reconstruction d’une belle de vaste demeure sur les dépendances du château.

  1. Le 25 Juillet, au moment des basses eaux du Sânon, l’ancienne croix du pont (abattue dans la nuit du 27 au 28 Février 1897)) a été retrouvée près de la passerelle du chemin d’Aulne. Elle sera adossée sur un piédestal contre le mur extérieur de l’église.

  1. Electrification des cloches et de l’horloge (en projet depuis le 22 Mars 1920).


Jean -Pierre HENRY


Bibliographie : Dictionnaire statistique de la Meurthe – E.GROSSE 1836

Statistique historique de la Meurthe – Henri LEPAGE 1843

Mémoire sur la Lorraine – DURIVAL 1753